En avril...

Publié le par Jeanne-A Debats

Testament II : Alouettes

Testament II : Alouettes

« JULIETTE :

Veux-tu donc partir ? Le jour n’est pas proche encore : c’était le rossignol et non l’alouette * dont la voix perçait ton oreille craintive. Toutes les nuits, il chante sur le grenadier là-bas. Crois-moi, amour, c’était le rossignol.


ROMÉO :

C’était l’alouette ** , la messagère du matin, et non le rossignol. Regarde, amour, ces lueurs jalouses qui dentellent le bord des nuages à l’orient ! Les flambeaux de la nuit sont éteints, et le jour joyeux se dresse sur la pointe du pied au sommet brumeux de la montagne. Je dois partir et vivre, ou rester et mourir. »


William Shakespeare, Roméo et Juliette, acte III scène 1, traduction de François-Victor Hugo

 

* Ouais, d'accord, peut-être que j'insiste un peu....

** à peine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Crazy 08/03/2016 17:43

YATTA !

@now@n 02/03/2016 11:34

:3
Faudrait peut-être que je retrouve mon exemplaire du premier, tiens.

Paulette 02/03/2016 09:33

Oui !!!! J'ai hâte !