Ça vole haut chez Milan

Publié le par Jeanne-A Debats

Anne Guillard, illustratrice nous parle de son œuvre :

"On a chopé la puberté"

 

 

Ça vole haut chez Milan
 
 
Reproche : "les Filles sont toutes blanches."
 
Réponse de Guillard :
 
"Pour l'ironie de l'histoire, dans la vraie vie l'une de ces 3 amies est une métisse d'origine asiatique, et moi d'origine algérienne... (pardon ne ne pas l'avoir dessinée avec un bol de riz et un chapeau pointu pour exalter ses origines asiatiques, et de ne pas m'être dark-facée pour revendiquer mon label qualité “50 % origine maghrébine”...)"
 
Analyse :
donc non seulement tu as intériorisé le racisme au point de te gommer toi et ta copine, mais tu nous sors "je peux pas être raciste, je suis à moitié maghrébine".
 
(variante plus fine de "j'ai même un ami noir".)
 
 
Sinon, ça s'appelle le WHITEWASHING ton bousin, dame Anne ^^

Sinon, ça s'appelle le WHITEWASHING ton bousin, dame Anne ^^

 
Reproche : " les filles sont toutes hétéros"
 
Réponse de Guillard :
 
« Nous sommes toutes hétérosexuelles, désolée. Pourtant j'avais pris soin de laisser volontairement la rousse “sans histoire d'amour” dans les BD, justement car il s'agit avant tout d'une militante passionnée par les combats féministe et écolo, et que je ne souhaitais pas voir toutes les héroïnes obsédées uniquement par les amourettes adolescentes »
 
Analyse :
donc, donc, donc, la SEULE qui a pas envie de baiser ou qui potentiellement est lesbienne, c'est la FÉMINISTE ÉCOLO ?
o_o
 
(Non vraiment, tu vois pas le souci ?)
(Bon elle est rousse si j'ai bien compris, les roux seront contents )
 
No comment

No comment

Reproche : "de nos jours et avec les combats qui se profilent, un tel ouvrage reprend tous les poncifs sexistes."
 
Réponse de Guillard :
 
« Il s'agit d'une BD largement AUTOBIOGRAPHIQUE, où je me représente MOI avec mes trois copines d'enfance, à qui j'ai dédié ces BD », écrit-elle.
 
Analyse :
Ok, tu es née en 1981, tu avais 12 ans en 93 et tu ressors TES préoccupations d'ado de cette époque révolue comme étant valides aujourd'hui ? Après tous les combats ? Après toutes les prises de consciences ?
Tiens comme dirait le Guéridon, c'est comme si une dame du XIX° siècle donnait son avis sur la loi Neuwirth
Sinon, y'avait ça aussi...

Sinon, y'avait ça aussi...

 Guillard :
 
"C'est de l'humour décalé"
 
Ouais, pas besoin de gloser sur cette case-là hein ? ^^
Non, rien, soupir...

Non, rien, soupir...

Toutes les citations présentées ici viennent de l'article d'Actualitté du 2 mars.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tesrathilde 03/03/2018 11:19

"« Il s'agit d'une BD largement AUTOBIOGRAPHIQUE, où je me représente MOI avec mes trois copines d'enfance, à qui j'ai dédié ces BD », écrit-elle."
Sauf qu'elle s'adresse, carrément et globalement, aux jeunes filles, à qui elle donne des "conseils". Il ne s'agit pas d'une oeuvre présentée comme un témoignage. J'ai pas suivi si c'était l'éditrice ou juste l'autrice mais y'a un moment ou faudrait pas se moquer du monde. Quand je lis une autobio j'ai pas l'impression qu'on me dise qu'il faut faire pareil ou que c'est une norme acceptée.

Jeanne-A Debats 03/03/2018 11:48

Comme dit un copain "c'est le point anecdote perso transformé en réalité générale" merveilleux