Les chevaliers de la table ronde

Publié le par Jeanne-A Debats

Connaissez-vous les tables rondes ?


C’est un grand classique des festivals du Fandom.

(Je subodore qu’il en est de même dans les festivals mainstream, BD, cuisine, musique traditionnelle et astronomie du terroir mais je n’ai aucun indice pour étayer cette supposition).


Les variables sont les suivantes pour l’organisateur du festival :

Soit X le nombre de scènes à disposition, y le nombre de plages horaires à disposition, amputé de µ le nombre de plages horaires occupées par le Conseil général des Hautes Vosges (ou Basses Alpes) et ᴪ le nombre d’auteurs invités (amputé de ᴪ’, le grand auteur national qu’il ne faut surtout pas vexer et de ᴪ’’, l’auteur invité d’honneur du festival,  et augmenté de ᴪ’’’, le grand auteur international à la gloire déclinante qu’on va s’empresser d’oublier dans un placard ou au bar).

Tout ça, SANS VEXER PERSONNE.


Munis de ces variables, l’Orga n’a plus qu’à trouver comment poser l’équation* afin de distribuer tout le monde à peu près partout et d’employer ainsi au mieux l’argent du Conseil Général.


Une fois l’équation résolue *’ l’Orga est déjà chauve et commence à s’arracher les sourcils avec la situation problème suivante : ok, j’ai mes plages horaires, mes invités, maintenant de quoi on va causer ?

Parce qu’il FAUT que l’auteur cause ! Si,si. De tout !

L’auteur a un avis sur tout, faut pas croire ! Sur le réchauffement climatique, la couche d’ozone, le nucléaire, l’esclavage des enfants, le prince charmant, l’accueil des personnes âgées, les dragons (ça peut être les mêmes), le féminisme (argh), l’érotisme dans la SF (Non, j’ai pas écrit l’éGOtisme), sans compter l’avenir du genre (c’est dans ces tables rondes qu’on apprend qu’il est moribond). Je m’attends en rentrant les épaules au jour où on me demandera mon avis sur la procréation assistée (Ah non zut, c’est fait.)


Je n’ai pas la moindre idée comment les Orga se tirent de ce mauvais pas. Ça me reste un mystère absolu qui doit en plus changer de nature selon les orga. Je sais qu’on peut leur en proposer clés en main et que parfois ils vous sautent dessus avec une reconnaissance si éperdue qu’on se demande s’ils vont arrêter de remercier avant la fin du festival et parfois aussi, ils s’en tapent parce qu’ils ont déjà résolu leur casse-tête annuel et qu’ils ne vont pas sortir tous les bagages du coffre pour trouver une place à la petite valise à main que vous venez de leur offrir si gentiment mais si peu opportunément. Tetrys c’est un jeu fun, mais ça finit par lasser.


Dans la plupart des cas, je suppute qu’il existe un Choipeau à orga qui sort les sujets sur lesquels tout le monde va plancher gentiment une heure durant avant de filer en dédicace. En tout cas, c’est la seule excuse que je leur ai trouvé à ce jour. Parce que moi la plupart du temps, je n’ai rien à dire. Tout est dans mes bouquins, en dehors, c’est le Néant de chez Chaos. C’en est navrant. À part des conneries, mais ça, ma foi, c’est une seconde nature.


 (Ma première nature, la timidité**, étant en train de creuser au fond d’une cave humide en compagnie de l’ego de deux potes miens.)

Enfin, j’ai remarqué un truc : la plupart des sujets théoriques me font chmirr en revanche, les TR*** techniques sont souvent passionnantes. Je garde un souvenir ému d’une TR à la Worldcon 2008 : « Le paysage comme personnage » modérée par Laurent Genefort. Là, j’avais l’impression d’avoir des trucs à raconter et mes petits camarades et moi on ne s’est pas ennuyés une seconde.

Dommage, il y avait quatre pelés pour nous écouter.


Je crains bien que les TR techniques ne doivent passionner que les écrivains et que c’est pour cela qu’on les évite en général. Le Choipeau Canadien était peut-être à court de titres à la noix, ce jour-là et avait dû se rabattre sur un vrai sujet en désespoir de cause. Too bad. Tant pis, on se rattrape au restaurant du festival.


Enfin, voilà, j’ai décidé d’apporter ma contribution à ce travail de l’ombre sans lequel les festivals ne  seraient pas tout à fait ce qu’ils sont...

De loin en loin je vous parlerai de celles auxquelles j’ai assisté et/ ou participé, je proposerai également des sujets de TR, ainsi les trois suivants  :

 

"L'uchronie, une voie alternative pour l'apocalypse?" Avec Georges, Silramil, Oncle Joe et une grenouille, Ugo Bellagamba modérateur.

" Le critique, cet inconnu, ce mal aimé" Avec Lamda, Béta, Oncle Joe et Ygrec, Roland C. Wagner modérateur (désarmé à l’entrée du festival);

"La métaphysique n'est plus ce qu'elle était" Avec Lem, Lam et L'Homme, Oncle Joe modérateur (soudoyé à l’entrée du festival, mais on ne sait pas par qui).

 


 

 

* et *’ Vous noterez que je m’abstiens soigneusement d’essayer.

** Le premier qui ricane s’en mange une. Oui, je suis timide. Je vous le jure. Seulement, on m’a beaucoup contrariée.

***...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 26/07/2011 16:00



Timidité... rien à dire qui ne soit pas déjà dans mes bouquins... mouais mouais mouais... on va te croire !


 



troll de la forêt de Pied-Ferme 25/07/2011 23:48



tu sais, elle n'a jamais été ce qu'elle était...


 


p'tain, si ça c'est pas métamétaphysique...



Jeanne-A Debats 26/07/2011 10:22



C'est.


Tin!



Lucie 24/07/2011 18:45



Moi qui ai un tellement bon souvenir de la jeune-femme-au-fond-de-la-salle-qui-disait-des-trucs-vraiment-intéressants après la table ronde (ou Scène rectangulaire) sur (Pro)Créations !


 


Et il manque l'explication de la triple astérisque



Jeanne-A Debats 24/07/2011 19:39



C'est triché Lucie, celle-là^^ a) j'étais pas invitée, j'ai choisis dy' aller à celle-là^^ b) les tables rondes autour d'un bouquins sont celles qui avec les techniques sont TOUJOURS
intéressantes. :)