Rhétorique du net ready made

Publié le par Jeanne-A Debats

J’ai fait un petit tour récent sur la Toile, je m’ennuyais. J’ai donc (oh terrible erreur) lu souvent les commentaires postés en dessous des articles que je consultais. Quel que soit le domaine incriminé (Théâtre, cinéma, littérature, politique) j’ai constaté de grands invariants rhétoriques que je vous livre ici : ça vous fera gagner du temps la prochaine fois que vous voudrez descendre quelqu’un.

 

1. Insinuer que l’auteur de l’article critique est jaloux de la personne critiquée.

 (Taux de récurrence : 65 /100.)*

2. L’inviter à réaliser lui (elle)-même un œuvre/action/militance du genre qu’il/elle critique.

(Taux de récurrence : 40 /100. Mais on passe à 100 /100 si 1* a été utilisé au préalable.)

3. Insinuer que c’est sa stérilité/ vacuité dans ce domaine qui le pousse à descendre les autres. (Variante de 1, mais à peine perceptible)

(Taux de récurrence : 35 /100. Mais on passe à 100 /100 si 1 et 2 ont été utilisés au préalable.)

4. Le/ la tacler sur son pseudo, afin de démontrer sa lâcheté supposée.

(Même, et surtout, si l’intégralité de la Toile sait depuis toujours que RainbowWarrior s’appelle en fait Psilocybe Dupont et garde ses chèvres dans le Larzac.)

(Taux de récurrence : 20 /100) (En baisse, ça commence à se voir.)

5. Émettre des suppositions hardies sur la régularité de sa sexualité et sous-entendre qu’il/elle se masturbe.

 (Variante pour les filles : « mal baisée ».)

(Taux de récurrence : 35 /100.)

6. Lui demander pourquoi il/elle s’acharne à faire des critiques négatives alors qu’il y en a tant de positives à réaliser. (Ensuite, on peut revenir à 5.)

(Taux de récurrence : 45 /100.)

7. Le/la soupçonner de collusion avec l’ennemi, voire l’en accuser directement.

(Quel que soit l’ennemi.)

(Valable surtout pour les blogs politiques, les chapelles ne supportent pas bien la nuance. C’est « avec nous ou contre nous ». Point barre.)

(Taux de récurrence : 65 /100.)

8. Demander si le monsieur/la madame n’a pas autre chose à faire, de meilleurs combats à mener que l’actuel. (Variante invisible de 6*.)

(Taux de récurrence : 50 /100.)

9. Tacler sur un détail à la con (une erreur de date, de lieu, l’orthographe, une approximation lexicale) pour descendre l’ENSEMBLE du raisonnement.

(Exige un minimum d’attention à la lecture du post incriminé.)

(Taux de récurrence : 75 /100.)

10. last but not least , argu dit de la « prédominance du crétin » : montrer que l’action/l’œuvre sont apprécié par un nombre de gens incalculable et incalculé et que par conséquent le type/la typesse se goure forcément puisqu’il/elle est tout (e) seul (e)  à penser ce qu’il/elle pense.

(En profiter pour le/la traiter de snob, ou de bobo, ou de colonialiste, ou de… )

(Taux de récurrence : 95 /100.)

 

 

 

 

11. (Bonus) argu dit "du ressenti" ou "variante de Saint-Valentin".

Le commentateur la joue affective et se dédouane en se retranchant derrière l'indiscutable "sentiment".

En vrai, ça s'appelle du chantage.

Ou du vent.


(Taux de récurrence : 70 /100.)

(Peut également être utilisé par l'auteur de l'article.)

 

12. (Bonus bis)  argu dit "de l'osmose calamiteuse" ou "variante de Warhammer" .

Tacler l'auteur de l'article sur ses goûts de chiottes (assumés ou non ) dans un autre domaine afin de démontrer qu'il a également des goûts de chiottes dans celui dont on cause.


(Taux de récurrence : 55 /100.)

 

13. (Bonus ter) argu dit "de la meute" ou "Variante de Seeonee"***** ou "Syndrome de Jeanne d'Arc".

Si malgré tous vos efforts, l'auteur de l'article trouve des défenseurs pour vous contredire, prétendre en bloc :

a) Qu'il/elle couche/ a couché/ couchera avec.

( Ça contredit 5, mais personne ne s'en souviendra à ce moment-là)

b) Qu'il envoie ses sbires vous museler.

c) Qu'on s'acharne sur vous parce que vous détenez la vérité.


(Taux de récurrence : 35 /100.)


14. (bonus quater) argu dit de la "sollicitude agacée" ou "variante de Freud". Demander si l'auteur du blog fait quelque chose pour soigner sa dépression / son mal être, s'il compte l'infliger à tous encore longtemps sur le net avant d'y faire quelque chose et d'acheter une vie.


(Taux de récurrence : 35/ 100)

 

Voilà, vous êtes prêts pour la mauvaise foi et la vacuité argumentative de forum quotidienne.

Mais honnêtement, la prochaine fois que vous serez tentés d’employer un argument de cette liste, réfléchissez quand même un peu avant.

Je dis ça, je dis rien...

 

 

 

*Je remercie notamment les commentateurs des blogs suivants pour m’avoir permis de réaliser cette étude parfaitement fumiste**** :

Le blog d’Ovidie

Le Blog de Marc DaCouscous

Mais également l’ensemble des commentateurs du Figaro online et de la Dépêche du Sud-Ouest.

 

**Avertissement : toutes les statistiques de cet article ne reposent que sur le ressenti que j’en ai, et donc  sur du VENT ! (si vous avez suivi) ***

*** Ce qui ne change pas beaucoup des statistiques normales.

**** Et totalement inutile, vu que n'importe qui usera instinctivement des arguments susdits à un moment donné. C'est déprimant.******

***** Lecteurs de Kipling only.

******* Je voudrais faire de la peine à personne, mais selon moi, on est TOUS coupables^^.

Commenter cet article

Nébal 10/03/2013 10:27


Eh eh.

Jeanne-A Debats 10/03/2013 10:57



je savais que ça te plairait^^


Mais on est tous coupables, hein ?^^


(Même toi^^)