Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2 articles avec masse critique ou critique a la masse

L'été, c'est le temps des Critiquaquatiques (2)

Publié le par Jeanne-A Debats

Top ten des critiques qu’on peut balancer à un critique[1]

 

1) Il  n’a pas lu le livre[2]. VAPLPCP[3]

2) Il attribue à l’auteur un projet qu’il n’avait pas, et du coup le juge loupé[4].

3) Il réécrit le bouquin à la place de l’auteur. [5] VAPLPCP

4) Il reproche à l’auteur des erreurs inexistantes.[6]

5) Il déniche une incohérence qui n’existe que dans sa tête et parce qu’il n’a pas lu le bouquin jusqu’au bout. (Ou ses suites)

6) Il s’indigne du fait que les héros utilisent des références aux livres du même genre, comme si les héros en question DEVAIENT habiter une uchronie où le genre n’a pas vu le jour.

7) Il voit deux fois un mot qui l’agace et décide que c’est trop sur 800 pages.

8) Il décide que le personnage de cruche[7], là, représente l’essentiel des convictions de l’auteur quant aux femmes, ou que l’insupportable macho[8] est la preuve du féminisme exacerbé de la romancière… VAPLPCP

 (Le fait que ces gens existent dans la vraie vie n’a aucune espèce d’importance.)

9 ) Il décide que par définition[9] les opinions du personnage principal sont celles de l’auteur.

10) Il s’indigne que l’auteur se « soit fait plaisir [10]».

11[11]) Il présume d’office que l’auteur ne sait pas ce qu’il fait (voir 2, 3, 5, 6, 9)

12)[12] Il déteste le bouquin parce qu’il est copain avec untel qui hait l’auteur[13].

 

 

 

 

 

[1] Si on a du temps à perdre, qu’on s’ennuie, et pas peur de passer pour un connard sans dignité avec la bave aux lèvres.

(Moi, ça me gêne pas^^)

[2] Et ça se voit.

[3] Valide Aussi Pour Les Pires Critiques Positives.

Il y’en a.

[4] Ben tiens !

[5] Coupe, rallonge, change l’importance d’un personnage, le sens de l’histoire, la structure du scénar, tant et si bien qu’à la fin t’as un peu envie de lui balancer la critique numéro 1 du top ten précédent.

[6] Bien vérifier quand même, avant de brailler.

[7] Syndrome de Podkayne, fille de Mars

[8] Syndrome du Sécateur

[9] Syndrome de Marcel Proust.

[10] Le plaisir, c’est le mal, même en littérature. Pour la scène de cul, de viol, de massacre : manifester urbi et orbi l’intense malaise que vous avez eu à l’écrire. D’ailleurs, hurlez partout que vous écrivez pour ne pas crever. C’est sûrement vrai, mais c’est pas obligé d’être la mine non plus.

[11] Je ne sais toujours pas compter.

[12] Et ça se voit.

[13] Et ça se voit. (Arguments ad hominem, mettant en cause le chat, la femme, l’homme, la vie sexuelle de l’auteur, ses positions hardies pendant une guerre quelconque et son caractère de merde) (Tout cela pouvant être totalement vrai mais n’ayant que peu à voir avec la littérature)

(Le Kritique dans le Kollimateur, allégorie)

(Le Kritique dans le Kollimateur, allégorie)

Reste que se friter avec un critique est dans l’ensemble toujours une mauvaise idée.

 Le salopard a beau jeu, il est gagnant à tout coup :

ce qui reste après la guerre, c’est sa foutue critique orientée, partiale, maladroite qui parle de VOTRE[1] BOUQUIN[2].

 (Ce qui n’empêche pas le salopard de prendre des airs de pétunia quand il lui arrive de s’en manger une d’un auteur ulcéré, ou de ses fans outrés.)

(Lui chantonner « C’est le jeu, ma pauvre lucette » sur l’air de la carmagnole)

 

[1] Qui du coup existe.

[2] Oderint dum metuant.

Partager cet article

Repost 0

L'été, c'est le temps des Critiquaquatiques

Publié le par Jeanne-A Debats

Le top ten des critiques à NE PAS BALANCER à un critique :

 

1) T’as qu'à essayer d'écrire, tu causeras après[i].

2) Quand on se cache derrière un pseudo, on la boucle[ii]. Nooooon[iii] !

3) Contester un argument de goût : « Moi j’aime pas le post apo[iv] » OK, il/ elle n’avait qu’à pas en lire, mais si on avait été vraiment bon, ben on aurait dépassé cet a priori. En tout cas, on n’a pas été ASSEZ bon, pour CE lecteur-là. Se résigner à ne pas plaire à tout le monde.(Et dites-vous que l’argument de goût est le moins pire en fait^^) (c’est même mon préféré) J’ai un de mes critiques favoris[v] qui peut pas supporter mon héros récurrent, je lui en veux pas du tout (Puis faut avouer que Navarre est un sale môme^^)

4) Y’a des fautes d’orthographe[vi].

5) Le critique est mal baisé, il se venge[vii].

6) C’est un con. C’est fort possible, mais ça ne résout rien : la plupart des gens sont des cons, les lecteurs sont des gens, donc…

7) Le critique dit « C’est nul » au lieu de dire « je pense que c’est nul [viii]»

8) Tous les autres ont aimé, pour qui il se prend[ix] ?

9) Il n’aime pas ton livre, mais il aime Twighlight[x].

10) Il a pas le bagage littéraire nécessaire pour juger du style, du scénar, du[xi]

11[xii]) c’est normal qu’il ait pas aimé, il est copain avec untel qui me hait[xiii].

 

 

 

 

 

 

[i] Oui, Dudule, ou alors tu n’écris que pour les collègues ? Ça s’appelle un lecteur, ça, sisi.

[ii] Un peu de bonne foi, Totoche, le milieu est pas assez grand, tu le connais forcément le désagréable contempteur de ton œuvre immortelle, ou alors tu vas le connaître très vite. Y’a pas que la NSA qui trouve des renseignements en deux clicks sur internet

[iii] Parce que toi, Trucmuche, tu t’appelles VRAIMENT Georgina Wiltman ? o_o

[iv] Ou la romance, ou les nouvelles à chute, ou le polar.

[v] Coucou, Philippe ! <3

[vi] Dans tes manus aussi, Bidule, avant que la correctrice passe armée de prolexis ou antidote. (Et même après^^)

[vii] Comme vous êtes tous les deux dans ce cas, statistiquement, (Les gens bien baisés ne courent pas les rues, le monde serait plus cool.) je serais toi, Tatave, je la bouclerais.

[viii] T’as pas l’impression de sodomiser des diptères rhétoriques, là, Totor ?

[ix] Faut vraiment que j’explicite ça ? Perso, je pourrais JAMAIS regarder le docteur Who trop de gens adorent^^.

[x] Je suis hyper fan de certains films de Michael Bay, sisi, et ceux de Bergman (toi aussi, Chouchou, cherche dans ton panthéon l’horreur inavouable : tu es sûr de pas écouter en boucle les valses de vienne, ou Florent Pagny quand personne est dans le coin ?)

[xi][xi] C’est bien possible, c’est même certain, seulement RAPPEL : si tu écris, Mon petit chat, que pour les universitaires et les collègues (bis) tu ne mangeras pas souvent.

[xii] Oui je sais pas compter.

[xiii] C’est peut-être vrai mais ça va être difficile à prouver publiquement sauf si l’autre a franchement passé les bornes. (ça arrive)(voir « critiques valides à balancer » dans post ultérieur)

(Une librairie après le passage d'un Critique, allégorie)

(Une librairie après le passage d'un Critique, allégorie)

Partager cet article

Repost 0