Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

23 articles avec sales manies rhetoriques

Sales Manies Rhétoriques 20 (bis)

Publié le par Jeanne-A Debats

« Exciper d'un précédent* en littérature pour justifier l'intérêt et/ou l’existence et/ou la nécessité d’une thèse sur/d'un texte postérieur me fait souvent l'effet de la gens Julia prétendant descendre de Mars et Vénus pour fonder l’autorité d’Auguste. »

 

Hier, je disais ça, et une certaine incompréhension s’est fait jour parmi les poteaux.

Donc, ce que je veux dire très exactement, c’est que nul n’a besoin de glorieux ancêtres pour exister, que dire « Y’a déjà eu d’illustres machins de ce genre. » n’est PAS un argument LITTÉRAIRE fondant la valeur d’une œuvre quelconque.

Ce ne sont pas les sagas nordiques qui justifient l’existence du Seigneur des Anneaux, inutile de la ramener avec ça, c’est au mieux un alibi culturel (nul).

Le SDA existe par lui-même.

 

 

 

 


Pour moi, ce type d’argutie (IE la justification « Par les Romains ») est typique d’un discours qui n’est pas certain de sa validité…

 

Bref, c'est le MAL.

 

le-seigneur-des-anneaux-le-retour-du-roi-10530.jpg

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 20

Publié le par Jeanne-A Debats

Exciper d'un précédent* en littérature pour justifier l'intérêt et/ou l’existence et/ou la nécessité d’une thèse sur/d'un texte postérieur me fait souvent l'effet de la gens Julia prétendant descendre de Mars et Vénus pour fonder l’autorité d’Auguste.

Un jour, quelqu’un finira bien par s’apercevoir que ce n’est rien d’autre que de la propagande…

Ou que Mars et Vénus n’ont jamais existé…**

 

 

 Aphrodite pan et Eros

("Tu vas te la prendre ma sandale sur le nez, Dudule")

 

 

 

 

* Surtout si c’est un faux précédent ***

** Sisi.

*** Comme ici (cf paragraphe 5)****

**** Non, David Copperfield n’a jamais été conçu comme un livre "pour enfants" et Kipling n'a pas reçu le prix Nobel de littérature pour son travail en littérature jeunesse.

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques

Publié le par Jeanne-A Debats

 

 

80 pour cent des reproches adressés aux divers mouvements féministes portent sur leur façon "contre-productive" de s'exprimer.

De là à penser qu'on leur reproche de s'exprimer tout court...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Rhétorique du net ready made

Publié le par Jeanne-A Debats

J’ai fait un petit tour récent sur la Toile, je m’ennuyais. J’ai donc (oh terrible erreur) lu souvent les commentaires postés en dessous des articles que je consultais. Quel que soit le domaine incriminé (Théâtre, cinéma, littérature, politique) j’ai constaté de grands invariants rhétoriques que je vous livre ici : ça vous fera gagner du temps la prochaine fois que vous voudrez descendre quelqu’un.

 

1. Insinuer que l’auteur de l’article critique est jaloux de la personne critiquée.

 (Taux de récurrence : 65 /100.)*

2. L’inviter à réaliser lui (elle)-même un œuvre/action/militance du genre qu’il/elle critique.

(Taux de récurrence : 40 /100. Mais on passe à 100 /100 si 1* a été utilisé au préalable.)

3. Insinuer que c’est sa stérilité/ vacuité dans ce domaine qui le pousse à descendre les autres. (Variante de 1, mais à peine perceptible)

(Taux de récurrence : 35 /100. Mais on passe à 100 /100 si 1 et 2 ont été utilisés au préalable.)

4. Le/ la tacler sur son pseudo, afin de démontrer sa lâcheté supposée.

(Même, et surtout, si l’intégralité de la Toile sait depuis toujours que RainbowWarrior s’appelle en fait Psilocybe Dupont et garde ses chèvres dans le Larzac.)

(Taux de récurrence : 20 /100) (En baisse, ça commence à se voir.)

5. Émettre des suppositions hardies sur la régularité de sa sexualité et sous-entendre qu’il/elle se masturbe.

 (Variante pour les filles : « mal baisée ».)

(Taux de récurrence : 35 /100.)

6. Lui demander pourquoi il/elle s’acharne à faire des critiques négatives alors qu’il y en a tant de positives à réaliser. (Ensuite, on peut revenir à 5.)

(Taux de récurrence : 45 /100.)

7. Le/la soupçonner de collusion avec l’ennemi, voire l’en accuser directement.

(Quel que soit l’ennemi.)

(Valable surtout pour les blogs politiques, les chapelles ne supportent pas bien la nuance. C’est « avec nous ou contre nous ». Point barre.)

(Taux de récurrence : 65 /100.)

8. Demander si le monsieur/la madame n’a pas autre chose à faire, de meilleurs combats à mener que l’actuel. (Variante invisible de 6*.)

(Taux de récurrence : 50 /100.)

9. Tacler sur un détail à la con (une erreur de date, de lieu, l’orthographe, une approximation lexicale) pour descendre l’ENSEMBLE du raisonnement.

(Exige un minimum d’attention à la lecture du post incriminé.)

(Taux de récurrence : 75 /100.)

10. last but not least , argu dit de la « prédominance du crétin » : montrer que l’action/l’œuvre sont apprécié par un nombre de gens incalculable et incalculé et que par conséquent le type/la typesse se goure forcément puisqu’il/elle est tout (e) seul (e)  à penser ce qu’il/elle pense.

(En profiter pour le/la traiter de snob, ou de bobo, ou de colonialiste, ou de… )

(Taux de récurrence : 95 /100.)

 

 

 

 

11. (Bonus) argu dit "du ressenti" ou "variante de Saint-Valentin".

Le commentateur la joue affective et se dédouane en se retranchant derrière l'indiscutable "sentiment".

En vrai, ça s'appelle du chantage.

Ou du vent.


(Taux de récurrence : 70 /100.)

(Peut également être utilisé par l'auteur de l'article.)

 

12. (Bonus bis)  argu dit "de l'osmose calamiteuse" ou "variante de Warhammer" .

Tacler l'auteur de l'article sur ses goûts de chiottes (assumés ou non ) dans un autre domaine afin de démontrer qu'il a également des goûts de chiottes dans celui dont on cause.


(Taux de récurrence : 55 /100.)

 

13. (Bonus ter) argu dit "de la meute" ou "Variante de Seeonee"***** ou "Syndrome de Jeanne d'Arc".

Si malgré tous vos efforts, l'auteur de l'article trouve des défenseurs pour vous contredire, prétendre en bloc :

a) Qu'il/elle couche/ a couché/ couchera avec.

( Ça contredit 5, mais personne ne s'en souviendra à ce moment-là)

b) Qu'il envoie ses sbires vous museler.

c) Qu'on s'acharne sur vous parce que vous détenez la vérité.


(Taux de récurrence : 35 /100.)


14. (bonus quater) argu dit de la "sollicitude agacée" ou "variante de Freud". Demander si l'auteur du blog fait quelque chose pour soigner sa dépression / son mal être, s'il compte l'infliger à tous encore longtemps sur le net avant d'y faire quelque chose et d'acheter une vie.


(Taux de récurrence : 35/ 100)

 

Voilà, vous êtes prêts pour la mauvaise foi et la vacuité argumentative de forum quotidienne.

Mais honnêtement, la prochaine fois que vous serez tentés d’employer un argument de cette liste, réfléchissez quand même un peu avant.

Je dis ça, je dis rien...

 

 

 

*Je remercie notamment les commentateurs des blogs suivants pour m’avoir permis de réaliser cette étude parfaitement fumiste**** :

Le blog d’Ovidie

Le Blog de Marc DaCouscous

Mais également l’ensemble des commentateurs du Figaro online et de la Dépêche du Sud-Ouest.

 

**Avertissement : toutes les statistiques de cet article ne reposent que sur le ressenti que j’en ai, et donc  sur du VENT ! (si vous avez suivi) ***

*** Ce qui ne change pas beaucoup des statistiques normales.

**** Et totalement inutile, vu que n'importe qui usera instinctivement des arguments susdits à un moment donné. C'est déprimant.******

***** Lecteurs de Kipling only.

******* Je voudrais faire de la peine à personne, mais selon moi, on est TOUS coupables^^.

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 19

Publié le par Jeanne-A Debats

Phase 1 : traiter Lambda d'andouille ou de nul par voie de presse ou d'espace public et/ou émettre un avis à l'emporte pièce non documenté sur une conviction, un savoir, une œuvre, une ligne idéologique, un être vivant, défendus par Lamba.

Phase 2 : voir arriver Lambda fou furieux exigeant des excuses, (Normalement, comme il est fou furieux, ses mots dépassent sa pensée et vous donne du grain à moudre supplémentaire).

Phase 3 : bramer  (dans l'ordre) :

A- au déni de liberté d'opinion,

B- à l'agression.

et pour terminer :

C - l'achever en affirmant que "seule la vérité blesse." *

 

 

variante 1 :

insinuer qu'il a du temps à perdre sur ce qui n'est "qu'une opinion".

variante 2 :

vous tourner vers vos copains et vous féliciter d'avoir  :

a) "mis un coup de pied dans la fourmillière",

b) "réveillé les consciences",

c) "prouvé votre indépendance d'esprit et votre rebellitude."**

En supplément gratuit :

d) éventuellement, vous draper dans votre "franc-parler proverbial" qui ne s'embarrasse pas de "l'hypocrisie ambiante" ***

 

 

 

 

 

 

 

 

* C'est rigoureusement faux, : la calomnie y parvient fort bien, elle aussi. Mais osef.

** Pour Lamda, aucun moyen de s'en sortir grandi, même ceux qui estimeront que vous êtes allé un peu trop loin dans la phase 1, jugeront qu'il a bien tort de s'énerver et de faire un scandale. Le scandale, c'est le mal ultime : comme dit précédemment, les victimes ont toujours tort quand elles sortent de leur rôles de victimes.

*** Ceci vous permettra de balancer d'autres vacheries/mensonges/agressions sous couvert  d'honnêté intellectuelle (tout bénef).

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 18

Publié le par Jeanne-A Debats

Vous êtes en indignation mode.

Contre ça, par exemple.

Ou ça.

Ou bien ça.

Ou encore ça.*

« ON »***vous répond d’une voix pincée :

 

« C’est beaucoup plus compliqué que ça.»

 

Traduction : « Tu es aussi simplette que ton humanisme, ma pauvre petite fille ! »

Faut avouer que 9/10 c’est un homme qui vous la balance celle-là et on peut être sûr que le monsieur trouve ses intérêts protégés tout ou partie d’une façon ou d’une autre par ce contre quoi vous vous indignez.

 

Répondre :

« Bien sûr. C’est pour ça que je t’explique »

Aller se resservir du champagne au buffet en lui transperçant le mocassin du talon aiguille au passage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Ou même ça.**

** Parfois ça.

*** Qui ose tout et que c’est même à ça qu’on le reconnaît.

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 17

Publié le par Jeanne-A Debats

Un Quidam braille :


- On* l'a appelé mademoiselle,

- On*' lui a déclaré que la SF était morte et métaphysique (ou non morte et non métaphysique) (voire  morte ET vivante, voire même** non métaphysique ET métaphysique),

- On*'' lui a fait la bise.

- On*''' ne la lui a pas faite.

- On*'''' écrase la Grèce sous sa dette.

- On *''''' élève les poulets bretons dans des conditions barbares.

- On *''''' tente de le priver de ses droits numériques.


... Ad lib ...

 

"ON2" lui sussure alors  :


- Qu'il ferait mieux de s'indigner parce que Mademoiselle est moins payée qu'un damoiseau.

- Que surtout ce qui compte ce n'est ni la SF, ni la métaphysique, (de Shrödinger ou non, voire non aristotélicienne) mais le zen et le gardiennage de vaches.

- Que ce qui est vraiment grave, c'est la disparition des mots "pères " et mères" *** qui errent comme de pauvres hères depuis leur quasi éradication  au profit des mots "papa" et "maman". ****

- Que ce contre quoi le Quidam ferait mieux de s'élever, c'est le fait que le lendemain de la non bise, "On" a posté des choses inadmissibles à propos de l'ensemble de la communauté.

- Qu'avant d'aller voir chez les Grecs, le Quidam devrait plutôt s'angoisser pour la ménagère corrézienne.

- Que ce qui est bien  plus dramatique, ce sont les dauphins dans les boîtes de thon.

- Que le vrai problème c'est de garantir l'accès libre et gratuit à la culture à tous et qu'au nom de ça ON3 est prié de ne pas la ramener avec ses réclamations de nanti.

 

 

 

Bref, le message c'est :

"Choisis mieux tes combats, camarade !  Celui-là ne vaut rien ou pas grand chose, surtout que tu nous en chies une pendule******, ta gueule !"

 

Bon.

 

En admettant que "On2" n'aie pas totalement tort :

a) "On3"****** se demande ce qu'il vient foutre là à débattre (ou à débattre dans son coin) d'un sujet qui lui semble si dérisoire ?

b) De quoi "ON2" se méle-t-il pour choisir et déterminer les combats valables des copains ?

c) Dans la mesure où, dans ce monde, il y a matière à braillantes de tous les côtés, les "ON3" ne peuvent pas être partout et ils sont bien forcés de s'en tenir à quelquesuns seulement, sinon ils ne survivraient pas à la semaine suivante.

 

 

Cela étant dit, reste que le grand probloc de l'argument fallacieux du Combat Moins Valide, c'est qu'en général, ON2 le sort au Quiddam lorsqu'ON2 a épuisé TOUS les autres arguments censés lui démontrer que sa braillante n'a pas de sens.


C'est donc bien là, une des sales manies rhétorique des plus shaddoks qui soient puisqu'elle use du fameux proverbe :

"S'il n'y a pas vraiment de problème, il n'y a donc pas vraiment de solution ! " *******

 

 

 

 

 

 

 

*,*',*'',*''' , *'''', *'''''et *'''''' "On2" est un con (forcément).

** D'ailleurs, si "on" utilise "voire même" autant qu'on soit conscient que c'est un horrible pléonasme (Et que VOIRE PREND UN "E", BORDEL et n'a RIEN à VOIR AVEC LE VERBE VOIR !!!!!).***

*** Pardon ça m'agace vraiment, vraiment, vraiment, comme faute. Désolée. Pardon. L'f'rait pu.

 

**** C'est là que le hére dit de se taire. Oups.

***** Spéciale Cassdédi à Gromominou Volfenchou ;)

****** ON3 = le Quidam qui est un autre con (forcément)

******* Ou l'inverse ? o_o

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 16

Publié le par Jeanne-A Debats

Du (mauvais) usage du Pseudo (des autres)*.

 

Exemple (lors d'un débat houleux sur internet).

 

Intervenant 1 à Interlocuteur 2 :

 

"-- Ouais, tu dis ça à l'abri de ton pseudo !"

 

 

Sous-entendu 1 :

 

Interlocuteur  2 est un lâche, fourbement dissimulé sous son pseudo, alors que Intervenant 1  arrive tout vétu de probité candide et de lin blanc, il ASSUME, LUI.

 

Sous-entendu 2 :

 

Menace de cassage de gueule voilé en cas de rencontre IRL

 

Sous-entendu 3 :

 

Si Interlocuteur 2 ne donne pas son nom malgré tout, c'est bien la preuve qu'Intervenant 1 avait raison

 

Sous-entendu 4 :

 

Le port du pseudo invalide toute l'argumentation dévelopée par Interlocuteur 2 à propos de la culture des petits pois en Nouvelle-Calédonie et met en lumière des aspects génants dans l'insertion professionnelle de sa mère.

 

 

ALORS QUE :

 

a) 80 pour cent des users portent un pseudo online**

b) Il suffit de regarder un peu attentivement dans les entrailles du forum, son profil FB (etc etc) ou simplement la SIGNATURE d'Interlocuteur 2 pour savoir à qui on a affaire, si on y tient tant que ça.

 

 

 

* Spéciale cassdedi à Nébal

** Et preuve est faite largement que ce n'est pas inutile***

*** À moins d'être absolument sûr qu'on ne dira pas la moindre connerie pendant 20 ans.****

**** VOUS, je ne sais pas, mais moi j'ai des doutes.

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 15

Publié le par Jeanne-A Debats

Du (mauvais) usage des pronoms.

 

 

variante 1  "ON"

 

 

exemple a " Merde, ON a encore oublié d'éteindre la lumière dans la salle de bain ! *


exemple b " Merde, ON a laissé brûler les nouilles! " **

 

 

Variante 2 "VOUS"

 

 " VOUS passez votre temps à dire du mal de moi ! " ***

 

 

Variante 3 "NOUS"

 

exemple a : " NOUS pensons que tu as tort ! " ****

exemple b ***** : " Tu dis NOUS ? C'est intéressant, tu te prends pour l'univers entier ? " ****** et ******'

 

 

Variante 4 " TON/TA " ******


" TON fils/ TA fille a encore planté sa moyenne trimestrielle de math ! " *******

 

 

 

 

 

 

* Sous entendu = VOUS avez ENCORE oublié. Repentez-vous.

 

** C'est celui qui parle qui les a brûlées mais il VOUS embarque sur le voilier de sa culpabilité. Repentez-vous.


*** De facto ,VOUS en avez peut-être dit du mal, mais en l'occurence ON vous colle AUSSI celui que les autres ont dit. Repentez-vous.


**** ON excipe de l'avis soi disant général pour imposer ses vues par le sacro saint argument du nombre et de la majorité. Repentez-vous.

 

*****Peut être une réponse habile à l'exemple a.

 

****** En l'occurence, le NOUS représente VOUS et votre compagnon d'armes, vous êtes effectivement d'accord, mais vous avez tort d'en faire état. Repentez-vous.


******' ON peut également VOUS accuser de complot. ( Plus difficilement tenable mais avec du culot, tout passe.) Repentez-vous quoi qu'il en soit.

 

******* OK, c'est un adjectif possessif mais OSEF.


******* VOUS avez donné naissance  à, au choix :


a) un (e) débile

b) un (e) feignant(e)

c) un (e) délinquant (e) juvénile en herbe

d) les trois à la fois

 

MAIS de toute façon, le conjoint/ la conjointe qui emploie ce "TON/TA" estime que son patrimoine génétique n'y est pour rien. Repentez-vous.

Partager cet article

Repost 0

Sales Manies Rhétoriques 14

Publié le par Jeanne-A Debats

Vous venez d'énoncer un souci, exposer une passion, un intérêt, une obsession.


On vous demande:

"Et tu as du temps pour ça ?"

 

 

Soit le temps comme valeur absolue à optimiser un maximun sous peine d'intense culpabilité.

 

Répondre immédiatement :

"Non, mais je m'arrange pour le perdre"

 

C'est que ça devient militant de refuser de gagner son temps...

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>