Les dix remarques à ne pas faire à un écrivain de SF

Publié le par Jeanne-A Debats

Les dix remarques à ne pas faire à un écrivain de SF

 

1)  Et ça se vend ça ?

(Ben non, sinon tu connaîtrais mon nom et mon hôtel donnerait sur la mer plutôt que sur la gare.)

Variante :

Je n'ai jamais entendu parler de cette maison d'édition. Vous êtes éditée à compte d'auteur ?

(...)

 

2) Je n'aime pas du tout la SF, vous savez, c'est pour mon fils.

(T'étais VRAIMENT obligé de me la sortir celle-là ?)

Variante 1 :

Personnellement, je ne lis pas de SF, c'est trop compliqué, et puis c'est plutôt pour les adolescents.

(Autocontradiction, même pas peur !)

Variante 2 :

De la SF ? Ah oui, j'en lisais quand j'étais au collège.

(Mais depuis,  tu t'es mis à Kierkegaard et Amélie Nothomb, c'est bon, j'ai bien saisi le message.)

3) Où sont... les toilettes, Foenkinos, la gare de Montauban ?

(Dans ton... cul)

 

4) Ce qui m'a étonné, c'est que ce soit si bien écrit.

(Trop merci.)

Variante :

Je n'aurais pas cru trouver de la recherche stylistique dans un roman de SF en jeunesse.

(Et tu pensais y trouver quoi, du sms ? On note le combo : SF + jeunesse = caca )

 

5) Je préfère les histoires réelles.

(Se retenir de rappeler que les réalistes aventures de la vierge idiote amoureuse du beau milliardaire pervers sont tout aussi irréelles, -- voire encore moins réalistes -- qu'une guerre interplanétaire contre des poulpes de l'espace roses à pois verts. SURTOUT, se retenir de faire le cours de 4° sur la différence entre "réaliste" et "réel".)

Variante 1 :

Vous n'avez jamais pensé à écrire une histoire vraie ?

(Tu tiens vraiment à la vie passionnante de ma concierge ?)

 (Voir cours de 4° cité plus haut, sur le statut de la fiction.)

Variante 2 (réservée aux nouvellistes ) :

Et vous comptez vous mettre au roman bientôt ?

(Sous-entendu : un vrai livre, au lieu de ces "historiettes". )

(Dans le pays de Maupassant, Barbey d'Aurevilly et Villiers de l'Isle-Adam, je capterai jamais ! )

 

6) Réservé aux filles :

 Et l'histoire d'amour ne prend pas trop de place dans l'intrigue ?

(Ne pas répondre : " Ça m'étonnerait, vu que l'héroïne a 80 ans et été transférée dans le corps d'un cachalot mâle." )

(Ne pas se lancer dans une demande de définition pour "trop de place", du moment que vous êtes une fille, la réponse est : "une place, tout court". Les écrivains mâles ont le droit d'écrire des histoires d'amour, eux , ils ne seront jamais suspects de faire dans la romance. )

(Ou alors, ils ont pris un pseudo féminin.)

(Authentique.)

Variante  1:

Ce n'est pas trop psychologique au moins ?

Variante 2 :

(Plus sympa mais récurrente)

Il n'y a pas beaucoup de filles dans ce créneau. Il vous en a fallu du courage, non ?

(Et du talent, non ?)

 

7) J'adore la SF. J'ai kiffé à donf Star Wars, Blade Runner et Le Seigneur des anneaux, mais j'ignorais qu'on en faisait en France.

(Apparemment, tu ignores aussi qu'on écrit des LIVRES de SF, en fait.)

 

8) Ça ne situe pas trop loin dans l'avenir au moins ?

(No comment.)

(Placer "Anticipation à court terme" quelque part.)

 

9) C'est quand même un peu hétéronormé comme littérature.

(Euh...)

Variante inversée :

Il y  a toujours des héros à la sexualité divergente dans votre oeuvre jeunesse, vous êtes sûre que c'est très utile de leur présenter cela si tôt ?

(Euh... bis)

 

10) Et enfin, celle que TOUT auteur de n'importe quoi, publié chez n'importe qui, craint  TOUJOURS d'entendre :

"Je vais vous faire une confidence (Aïe) j'écris moi aussi (Aïe bis), ça ne vous dérangerait pas de jeter un oeil à mon manuscrit ?" (Aïe ter)

(Parfois assorti de : "Je vous préviens, j'ai protégé mon manuscrit contre le plagiat." )

(C'est ça, insulte-moi en prime...)

 

 

"Hypocrite lecteur -- mon semblable, mon frère, " comme disait l'autre, je suis toujours contente de te voir et d'échanger avec toi, mais quand même, parfois, tu pousses grand-mère dans les orties.

Avoue. ;)

 

 

Publié dans Oups

Commenter cet article

LP SISLEY 05/04/2015 20:19

Excellent ! :-D Mais parfois avec tout le respect qu'on a pour un écrivain ou un artiste qu'on admire ou plus simplement, apprécie, on en arrive à dire des platitudes ou une ineptie malgré tout parce que l'émotion, vous comprenez... ça joue des tours. Et moi, je suis assez vite débordé an bon introverti.

Jeanne-A Debats 06/04/2015 06:28

Que celui qui n'a jamais balbutié à son écrivain préféré "j'aime vos livres, je les ai tous lus" vous jette la première pierre (et du coup je suis bien obligée de laisser tomber mon parpaing ;) ) Reste que, là, vous savez dans ces situations, je ne crois pas qu'on soit très appréciés en fait^^

@now@n 02/04/2015 19:59

Classique mais drôle. Et puis elles ne seraient pas classiques s'il n'y avait pas des gens pour les sortir.

L'héroïne de 80 ans dans le corps d'un cachalot mâle papouille un autre cachalot mâle, quand même. D'ailleurs, ça compte comme de la sexualité divergente ? Transexuelles transespèces : qui sont-elles, quels sont leurs réseaux ?

J'étais aux Utopiales en 2012 - j'y ai fait signer une vieille anglaise et un continent d'ailleurs - et j'y ai assisté à cette table ronde sur "La place des auteurs féminins dans la SF" (ou un truc du genre). Apparemment, pour devenir auteur de SF féminin, il faut remplir ces trois critères totalement courageux : 1] être une femme 2] écrire 3] de la SF. Un monsieur de maison d'édition présent sur place a dit comme ça qu'il recevait un manuscrit de SF écrit par une femme pour six cents écrits par des hommes, et que du coup quand il en voit passer un il le lit plus attentivement. C'est fou.

Il faut que je pense à dire à mes bons amis que si jamais je commets le 10 un jour avec n'importe quel auteur je veux qu'ils m'achèvent à coup de caillou et mangent mes organes. Ce sera mieux comme ça.

@now@n 05/04/2015 13:59

Précision (et rectificatif parce que j'ai effectivement dit une connerie) : le monsieur a dit :
"Parmi ces manuscrits écrits par des femmes, la plupart sont de la fantasy ou des histoires de vampires qui ne m'intéressent pas ; au final, sur six cents manuscrits que je reçois, un seul est un manuscrit de SF écrit par une femme". Ce qui ne signifie pas que les 599 autres soient écrits par des hommes, glps.

Michèle Laframboise 03/04/2015 15:42

600 pour 1?? Il a compté?
Plus serieusement, il faut songer aux reseaux informels.

Carteron M 31/03/2015 18:50

La 1 m'a fait penser à une remarque de mes élèves /
"Madame, ça rapporte d'écrire des bouquins ?"
Réponse de son voisin avant que j'ouvre la bouche :
"Ben non patate sinon elle se ferait pas chier à être prof !"
... Voilà, voilà....

Jeanne-A Debats 31/03/2015 19:36

^^ moi si quand même parce que j'adore être prof.
(mais je ne le dis pas trop à mes élèves^^)

Guillaume F 31/03/2015 13:32

Ca pourrait être drôle,... si ce n'était pas si vrai.

Quoique si, c'est drôle quand même, ne serait-ce que par comique de répétition.

(Au fait, pour le cours de 4ème, il faut parfois faire une piqûre de rappel. Ce n'est pas toujours parfaitement intégré, vu ce que ma chère fille m'a fait comme commentaires après l'étude d'une nouvelle de Maupassant qui illustrait le thème...:-) )

Mestr Tom 31/03/2015 13:24

la remarque du 10 entraine automatiquement un envoi du manuscrit dans la figure de l'indélicat personnage. Il manque le trop célèbre : vous avez raté votre BAC pour faire écrivain ?

Savante folle 01/04/2015 18:26

Bien dit! C'est en effet fort tentant avec le multiplication exponentielle des écrivains...

Dionysos 31/03/2015 13:04

On ne s'en lasse pas pourtant de la "SF pour jeunes, mal écrite et sans intérêt". :-)

Et la fameuse question : "Où trouvez-vous votre inspiration ?" ^^

Jeanne-A Debats 31/03/2015 17:18

J'ai déjà répondu à celle-ci ailleurs^^

vestrit 31/03/2015 12:49

Bah, il parait que ça fait du bien à sa circulation à mémé, les orties. :p
Et donc les auteurs mÂles se cachent derrière des pseudos féminins pour écrire de la romance ? Et bah, les clichés ont la vie dure. ><

Oph 31/03/2015 14:39

Spas forcément un bon calcul, le pseudo féminin : à ce que j'en vois dans l'urban-fantasy à tendance romantique, genre où les auteurs hommes sont rares, ceux-ci sont les chouchous des lectrices (par un curieux phénomène inverse de celui qui attend les femmes en SF à boulons, à savoir, "rhô, ça va juste être une nunucherie dans l'espace" [1]).
Donc un mec qui assume d'écrire de la romance, à mon avis, c'est tout bon pour sa popularité.

[1] Parfois, ça l'est. Heureusement, pas si souvent.

Jeanne-A Debats 31/03/2015 12:53

Ben j'ai connaissance de deux cas, au moins (récents)

Crazy 31/03/2015 12:29

Ca va, je crois que j'ai de la marge ^^
(Une petite remarque sur les filles dans la SF : oui, il faut du talent, mais le courage, ça joue aussi ;))

Tes posts sont de retour sur G+, mais le lien se fait vers la page d'accueil du blog et non vers la page de chaque article, tu pourrais vouloir modifier ça ;)

<3

Jeanne-A Debats 31/03/2015 12:47

Ah zutre, merci la belle :)