Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Michaël Moorcock

Publié le par Jeanne-A Debats

livresJe commence par lui.

A tout seigneur, tout honneur.

Michaël Moorcock, j’aime autant vous le dire, à son âge vénérable, possède au moins déjà deux qualités :

a) il n’est pas mort.

(En tout cas, je vous certifie qu’il ne l’était pas samedi dernier quand nous sommes allés faire les groupies, Roland C. Wagner et moi.)

La preuve :

 Moorcock&Colin

 

Michaël Moorcock et Fabrice Colin

Samedi 18 juin 2011 chez Gibert, Paris. 

(Détail rigolo : ce week-end-là et pour la première fois de ma vie, je croisai deux Elric* d'un coup. L'un d'entre eux, pas plus de trois ans, s'est fait photographier avec sa Stormbringer auprès de Moorcock, c'était chou ! )

 

b) il court certainement moins vite que moi.

 

Mais ce ne sont pas les seules.

Ce type est juste un des dieux non-morts de la SF.

Anglais (nobody’s perfect), né en 39 à Londres, il a sans doute dû s’acheter un parapluie en titane pour survivre, après le Blitz, à l’avalanche de prix qui lui a dégringolé sur la margoulette depuis son premier Nebula en 1967.

Dix ans plus tard, ma main fine de préadolescente je-commence-déjà-à-faire-la-gueule-dans-mon-coin-alors-v’voyez-vous-ne-perdez-rien-pour-attendre se tendait vers une étagère de la médiathèque de Maisons-Alfort, une des premières du genre, et en retirait deux volumes :

a) La Cité et les Astres d’Arthur C. Clarke chez PDF (il me semble)

b) Le Chevalier des épées de Moorcock chez Opta

Je ne sais pas lequel j’ai lu en premier, mais si je suis entrée en SF cette année-là, si j’ai toujours refusé d’établir une quelconque distinction qualitative voire nominative entre SF et Fantasy,  c’est parce que tout découle de ces deux bouquins dénichés quasi côte à côte et qui jouaient des coudes contre l’intégrale d’Asimov et deux ou trois opus de mon futur grand amour : Robert A doré Heinlein (Y’avait Révolte sur la Lune, dedans, j’en suis certaine).

En tout cas, Corum Jhaelen Irsei, le prince à la robe écarlate, a posé son manteau sur mes épaules et je ne l’ai jamais lavé depuis (Coruuuuuuuuuum !).

Ensuite, il m’a présenté à Jerry Cornelius et aux Danseurs de la Fin des Temps me convainquant définitivement ainsi que la SF, c’était la vorpale épée, le torse huilé, plus l’électricité (mais avec des boulons), sans compter le LAGS**.

Non que Moorcoock ce soit du pulp, mais il y a quand même du LAGS dans son œuvre et c’est réjouissant. Des persos, aussi, de sacrées figures, que je n’ai jamais oubliées.

D'ailleurs, ce n'est sans doute pas un hasard si après avoir présenté nos respects au grand-père terrible de la science-fiction et fait une bise à son complice, nous nous sommes retrouvés une heure plus tard avec Roland devant un de ces genres de thés bizarroïdes qu'ils servent au Quartier Latin (ambrés, avec de la mousse) à discuter du manque flagrant de personnages tangibles dans la SF en général.

(Défi : citez-moi sans réfléchir dix personnages de SF au sens strict en moins de trois minutes)

(Allez, top chrono, sans tricher !)

(Question subsidiaire : comment s'appelle l'acolyte de R. Daneel Oliwaw*** dans Face aux Feux du Soleil ?)

Yerk, Yerk !!

(Non, Herbefol, Georges, Oncle Joe, vous jouez pas ! Le concours n'est pas ouvert aux IA.)

Nous avons conclu sereinement, au deuxième thé, que peut-être bien que la métaphysique**** est l'une des raisons du déni de la SF en France (encore que ça fonctionne super mal avec ma mère, cette assertion, vu que la métaphysique est la SEULE raison de sa lecture de la SF) mais que l'absence de personnages ne devait pas être innocente non plus, en ce siècle individualiste et féru d'autofiction.

 

 

Ajoutons pour finir en beauté, que le brave Moorcock a également pondu un des premiers romans de steampunk, s'est lancé avec un succès non démenti dans l'uchronie (Gloriana ou La Reine Inassouvie, un chef-d'oeuvre), s'est rendu coupable de quelques chansons assez rock (notamment pour Blue Oyster Cult et la BO du film Métal Hurlant), a été chanteur lui-même dans le groupe Deep Fix, avant d'écrire le roman The Great Rock 'n' Roll Swindle, inspiré par le film des Sex Pistols.


Un vrai prince punk, non ?





Et si le fait que je continue d’inonder les rayons de ma production vous agace, vous savez désormais à qui envoyer vos tueurs à gages.

 

 

  * Elric de Melniboné, l'un des autres héros récurrents de Moorcock,  sans doute le plus célèbre, qui compose avec Erekosë  et Corum la figure du Champion Eternel.

**LAGS : Lézard à Gros Seins, icône incontournable de la SF, si on vous le dit !

** *Dans mes stats persos, j'ai constaté, et toujours trouvé marrant, que le premier dont on se souvienne en général, soit LE ROBOT !

**** Voir ci-dessous Le Petit Dico Troll de la SF. Métaphysique est un mot d'une incroyable grossièreté en SF.

Partager cet article

Repost 0

Petit Dictionnaire Troll de la Nouvelle SF Française

Publié le par Jeanne-A Debats

 

zombizounoursA : sans point siouplé, (voir aussi chieuse).


Acronyme : propension du Bizounours locuteur en Klingon à se croire en permanence sur un projet de la NASA.


Antéchrist : (voir aussi Bragelonne, Orbit, Weber) (Barjavel aussi mais seulement le dimanche) (voir effet "BOW").

Anticipation : L'anticipation, c'est la SF plus les soviets (alibi culturel "1984") (voir aussi scifiste caviar).

Arigato : (voir aussi tora et fora) Synonyme " Et un clafoutis dans ta gueule ! Un ! " synonyme : " Yeepi kaï, pauvre con " (seulement pour Alan Rickman).

Asimov (Igor Illitch Isaac) : celui-là, tout le monde le connait, même ceux qui ne parlent pas klingon et qui croient que la SF est morte après Fondation.

À-valoir : mot grossier (voir aussi chiffre d'affaire , client et ventes).

AVC : réaction mesurée du scifan de base (tous canaux) à une légère approximation scientifique et / ou historique (voir aussi Vaisseau).

Auteur : un auteur , une balle, deux auteures deux balles (sauf A).

Auteur jeunesse : ça n'existe pas.

Autocritique : plante au parfum apaisant, dont on fait parfois des crayons. Usage : "Un brin d'autocritique, à tous, ne nous ferait pas de mal..." (voir aussi Critique).

Ayerdhal (Yal) : auteur de SF niqué par Milady au cours de la dépression saisonnière de 2011 et qui ne se plaint pas (même pas en Klingon).

Ballard (J. G ) : synonyme " alibi culturel du lecteur de SF " car tout le monde sait que cet homme écrivait du mainstream sauf " L'Empire du soleil " qui tiendrait plutôt de l'autofiction germanopratine.

Barjavel : antéchrist du dimanche
(voir effet "BOW") (voir aussi Bragelonne, Orbit, Werber) . 

Blade Runner : antéchrist, mais bien filmé (ne pas voir le film) (voir aussi Dick).

Bordage (Pierre) : seul auteur de SF français autorisé à dire le mot en M sans se faire égorger dans la minute. (voir aussi Métaphysique).

Bifrost : magasine de SF qui jette un froid en janvier. (voir Galaxie, Razzie).

Bit-litt : personne n'en a lu, tout le monde en écrit, sous genre à canines de la SF, de la fantasy et du fantastique.

Bizounours : synonyme "épiphanie de de Silramil" (voir Silramil ), au sens propre : prix attribué au journal de Bifrost après la guerre, sens figuré : tout membre du fandom capable de dire bonjour en klingon (à vos google).

Bogdanoff : types soupçonnés de faire semblant de savoir parler klingon. Sens figuré : paire de couilles. Usage : " Les jurys des Razzies ont de sacrées bogdanoff ".

 


BOW : dit "effet BOW" ( Bragelonne/Orbit/Werber ) prurit récurent du fandom devant toute nouvelle startup en progression géométrique (voir aussi Antéchrist, Barjavel, Bragelonne, Orbit, Werber ).


Bragelonne : antéchrist n°1,
(voir effet "BOW") (voir aussi Antéchrist, Barjavel, Orbit, Werber) .

Canines : accessoire indispensable du lecteur de Bit-litt (surtout en présence de zombies).

Cimetière de vaisseaux : piège à cons pour pilotes incapables de se servir d'un GPS. ( voir aussi Trou noir ).

Client : (voir aussi à-valoir, chiffre d'affaire, lecteur et ventes) insulte grave qui se règle sur le pré, les adversaires s'affrontent généralement nus, couverts de nutella, à coup de bisounours, après avoir échangé des injures en klingon. (voir aussi Espèce protégée).

Chiffre d'affaire : mot grossier (voir aussi à-valoir, client et ventes).

Chieuse : auteur de SF femme (ça n'existe pas) ( voir aussi Wintrebert).

Cocyclics : collectif de grenouilles qui tentent désespérément de sauver les futurs princes et princesses de la SF de la noyade sans toutefois pratiquer le bouche-à-bouche.

 

Cocygate : querelle des grenouilles contre Eliott Ness. Synonyme (en russe) : raspoutitza, synonyme (version « un taxi pour Tobrouk ») : sables mouvants, synonyme ( hétéroclite ) : tempête dans un bénitier,  synonyme (en klingon) : la colère de Khanchou ou « C’est ça, bois ton lait maintenant », (voir aussi effet BOW, Cocyclics, corollaire de WOB).

 
Contresens : (voir aussi traducteur et traduction) traduction du collègue.

Convention de fantasy: JDR, AD&D, GN et SDA (voir aussi convention de SF).

Convention de SF : JDR, SW, GN et SOW (voir aussi convention de Fantasy) (voir aussi SOW).

Couverture : toujours immonde (Voir illustrateur).

Critique : Burn the witch ! (Oups, pardon !) Possesseur d'un crayon. Vous tape en général d'une feuille pour écrire le mode d'emploi d'un livre qu'il n'a pas lu. C'est pas grave puisqu'il ne l'a pas acheté non plus. Prétend écrire en français, mais personne ne sait ce que c'est... (peut-être un argot elfique...)

Cyberpunk : (voir aussi étiquette, genre, steampunk) no futur couvert de puces.

Déluge : toujours numérique, on l'attend et on surveille Vatel et les libraires (voir aussi Libraire et Numérique).

 

Définition : bug récurrent entachant les débats du Fandom, synonyme : querelle à deux balles (une pour le critique, une pour l’auteur), usage : « Houston ? Nous avons un problème de définition, déposez les lasers. ».  (voir aussi Anticipation, Fantastique, Fantasy, Steampunk, SF, Uchronie, Bit-litt  ̶  Ah non, celui-là, il semble que tout le monde soit d’accord.)

 
Dick (Yavhé, Mohamed Philip Kindred) : Dieu, en plus efficace (voir aussi Ubik).

Dieu : Gérard Klein (voir aussi Dick).

Diptères : principal sujet d'expérimentation scientifique à polarité obsessionnelle des membres du Fandom (et des Klingons). (Les types qui ne parlent pas klingon appellent ça des mouches et leur font subir les derniers outrages.)

Dragons : ils sont partoooooout  !! (Sus mes preux!).


Draperie : pose actée par un membre du Fandom clamant haut et fort mais aussi par messages privés qu’il se tire et qu’on ne l’aime plus (Pas nécessairement dans cet ordre-là.), (Et c’est totalement faux mais à cet instant précis, le membre du Fandom a besoin de le savoir.), (Retour probable avant l’apocalypse.). Il est d’usage de se draper pendant un problème de définition ou la poussée inopinée d’un marronnier paranoïaque.


DSU : (attesté 2011, by Hervé de La Haye) acronyme de Détail Stupéfiant Ultime, détection inopinée et sans l'aide de radar d'un Grand Ancien Inattendu.


Dunyach (Jean-Claude) : auteur de SF myope qui se contente de déchiffrer la trame (et là, c'est le drame... ou le GPI).

Duel : alternative récente (ou "on fait du neuf avec du vieux") et peu suivie (Hélas!) à l'invasion des forums par les marronniers paranoïaques (Voir aussi : Marronniers paranoïaques).

Écrit : (Voir aussi  : style) (Voir aussi : littérature bis) bien ou mal, synonyme courant de "'ai adoré"ou" ai détesté".

Écriture féminine : descripteur utilisé quand le prénom figurant sur la couverture est féminin. (voir aussi Bitt-lit, Chieuse, Écriture masculine, Fantasy, Marronnier Paranoïaque, Style, Wintrebert)

Écriture masculine : synonyme "écriture". (voir aussi , Hard science, NOE)

Éditeur : directeur d'ONG.

Elfique : patois.


Épinal : pole migratoire fandomique annonçant le début de l'été. D'ailleurs, tout le monde se rue sur les flacons de gel douche en forme de chat botté pour le bain annuel. (voir Imaginales, Utopiales, Uchroniales, Futuriales, MonGénéral -- Oups ! Ah ben non, pas celui-là)

 
Espèce protégée : (voir aussi lecteur, libraire et client)

Esthète (de turc) : (voir aussi Limite) auteur se foutant total d'avoir des lecteurs, même capables de dire bonjour en klingon.

 

 


Étiquette : tentative de rangement des bouquins ayant tourné à la scène de ménage. (voir aussi genre) (voir aussi libraire)

 


 

Expérience de pensée : ce qui arrive quand on laisse un schyzophrène traîner autour du panneau de contrôle de la Réalité générale (voir aussi : blanche) ou Restreinte (voir aussi : genre).

 


Ewoks: bizounours il y a longtemps, dans une lointaine galaxie (voir aussi Bizounours, Fandom, Silramil).

Fandom : le pays des rires et des chants (en klingon) où que c'est toujours le printemps (sauf en janvier, voir aussi razzie) où s'ébattent les bizounours, les lecteurs et les zombies.

Fantastique : surgenre de la Bit-litt.

Fantasy : sous genre de la SF.

Femme : mythe. (voir aussi Écriture masculine et Écriture féminine)


 

Fiction Spéculative : Slave Leïa Yourcenar cosplay de la SF lorsqu’elle va boire du champ au Café de Flore.

 


Fora : pluriel de forum à l'usage des américains et des latinistes pervers amateurs de sf, les autres vont dans des forums où on parle klingon, comme tout le monde. (Voir aussi Modérateur, Nazi, Point Godwin et Troll) Eden spécialisé dans le marronnier psychotique. (voir aussi Marronniers paranoïaque)

 

FS : SF vampire.


Genre : Notion super claire, d'ailleurs Star Wars c'est de la fantasy, et le Livre de Ptah c'est de la SF, tout va bien, la Cafetière en revanche c'est du fantastique c'est sûr, sauf au Rectorat de Versailles et à Lyon. (voir aussi Etiquette)

Galaxie : Espace de mesure de vitesse de la ferraille. Usage :"Ce vaisseau est le tas de ferraille le plus rapide de la galaxie." Ne pas confondre avec Bifrost qui est l'espace de mesure de Galaxies. (voir aussi Vaisseau)

Gérard Klein : Dieu. (Voir aussi Dick) (voir aussi Tolkien)

Gernsback, Hugo : immigré. Vu ses goûts littéraires, n'aurait sans doute pas sa carte verte de nos jours. 

Goyave : nano éditeur de SF. (voir aussi Goyavegate)

Goyavegate : querelle des micros et des nanos sur la notion de professionnalisme. (voir aussi marronnier paranoïaque)

GPI : secte vaguement bretonne souffrant d'un tropisme vers l'ouest obligée de s'arrêter à Saint-Malo parce qu'après y'avait la mer et qu'il n'y avait aucun auteur de NSO parmi eux. (voir aussi NOE)


Groupement pour une SF Populaire : Auteurs ayant clairement choisis la mouise, les filles, le rock, l’obscurité la pompe et l’alcool d’abricot. Accessoirement, ils jouent au Loup-Garous de Thiercelieux le dimanche pour s’en remettre. (Voir aussi : Lags )

 

Hard science : la Seule Vraie SF pour ceux qui parlent klingon même en dormant. Manuel de physique pour élèves de math spé pour les autres.

Heinlein (Albert Sigmund Robert Anson) : dit" Rhaaaaa Lovely", auteur de SF de génie capable d'interrompre un suspense haletant par 2 pages de balistique sans que personne n'envoie de lettre de réclamation ou d'insulte en Klingon, pratique également la fessée récréative. (Ceci explique peut-être cela).


Hétéroclite : membre du Fandom persuadé que le Premier Contact a déjà eu lieu, qu’on ne l’a pas invité ce jour-là à la pizzeria, et que, de toute façon, il aurait été placé entre Georges et le Christ.

 
Houellebecq : Synonyme  " alibi culturel du type qui ne parle pas klingon ".

IA : avenir de l'homme au singulier. (voir aussi Singularité et Vinge)

 

 

-Iale : suffixe annonçant un pole migratoire fandomique (voir Imaginales - zut ça marche pas là -, Utopiales, Uchroniales, Futuriales, MonGénéral -- oups ah ben non pas celui-là non plus.)

 

Illustrateur : burn the witch !

 

Imaginaire : étagère ou on range indifféremment tout le monde à côté de tout le monde afin de ne retrouver personne, sauf les auteurs de Blanche qui snoberaient l’univers s’ils avaient connaissance de son existence.

 

 

 

Jézabel (toujours fardée) : auteur de SF femme (ça n'existe pas) (ou alors c'est de la fantasy, ou du fantastique, ou de la bit Litt, ce que vous voulez, peut-être même de la psychologie).


Klingon : vous avez volé ce dictionnaire. Ne touchez pas vingt mille et retournez lire Houellebecq.

Lecteur : espèce en voie de disparition, qu'il faut absolument protéger, surtout de lui-même.

Le truc de truc : remplacez "truc" par le médiévisme de votre choix (voir Dragons), et vous obtiendrez à tous les coups un excellent concept audiovisuel et littéraire populaire. Par contre, n'essayez pas ce procédé en hard science. ( voir aussi Startruc)

Lehman (Serge) : (voir aussi Métaphysique et Wagner) Auteur de sf incapable d'articuler un mot de klingon, tente de conclure un contrat faustien avec la métaphysique; aux dernières nouvelles, ils rédigent toujours les clauses d'exploitation numérique. (voir aussi Numérique)

Lézard (à gros seins) : icône incontestable de la SF.

Libraire : espèce en voie de disparition, type qui a des étagères de Moebius et non de Möbius et a tenté de les ranger ; depuis, il évite les balles ; après lui, le web ou le déluge (voir aussi NOE).

 


Ligue de l’Imaginaire : Auteurs ayant clairement choisi le blé, les filles, la gloire, le rock, les pompes et les cocktails. Accessoirement, ils jouent au Loup-Garous de Thiercelieux le dimanche pour s’en remettre. (Voir aussi : Sith)


Ligue d’Eux : Auteurs ayant clairement choisi la mouise, la branlette, l’obscurité, le silence, Pomp 19 et l’écologie. Accessoirement, ils jouent au Loup-Garous de Thiercelieux le dimanche pour s’en remettre. (Voir aussi : Jedi )

 


Limite : groupe d'auteurs de SF innovante ayant échappé aux balles jusqu'ici, synonyme "épouvantail à esthètes" (toujours rajouter "de turcs") synonyme "hermétisme".

Littérature : tout le monde l'aime, la défend, mourra pour elle... l'ennui, c'est que c'est jamais la même.

 

 

Littérature (bis) : personne sait ce que c'est. (Voir aussi : style)



Littérature Générale : sous genre de la SF qui s'ignore (voir aussi Houellebeq, Mainstream).

Lovecraft (Hache Pi Elle) : auteur de SF de génie (ou de fantastique) (ou de fantasy avant la lettre) (ou... vous faites chier, disputez-vous les morceaux du cadavre) très proche de sa maman, qui, du coup, a rêvé de tentacules toute sa vie et continue des années après sa mort à faire perdre des points de santé mentale à l'ensemble du Fandom (qui n'avait pas besoin de ça).

Mainstream : anglicisme pudique camouflant une réalité honteuse : une bonne partie de la planète est incapable de dire bonjour en Klingon et ne s'en porte pas plus mal (voir aussi Littérature Générale).

Marronnier paranoïaque : toute discussion portant sur la métaphysique, l'écriture sexuée et/ou les fruits de la paçion.

Maupassant : synonyme  " alibi culturel du lecteur de fantastique ".

Métaphysique : toute définition définitive sera la bienvenue. Branche de la philosophie dont on ne cite pas le nom car ça fout la merde dans les fora.

Micro : éditeur au chiffre d'affaire rigolo.

Modérateur: synonyme " Nazi " (voir Fora, Point Godwin).

Mundane : type qui ignore totalement le klingon (non, il cause même pas en elfique).

Nano : éditeur sans chiffre d'affaire.

NOE : (Nouvel Opéra de l'Espace) acronyme qui tend à laisser penser que le genre survivra au déluge.

NSO : (Voir aussi NOE)

Numérique : (voir aussi déluge), tout le monde en parle et personne ne sait ce que c'est sauf … tout le monde. (qui n’est pas d’accord) (c'est peut être un genre de style)

Orbit : antéchrist n°2,
(voir effet "BOW") (voir aussi Antéchrist, Barjavel, Bragelonne, Werber).

Objectivité : sous-tend forcément MA réflexion. ( voir aussi subjectivité ).


Paçion : sentiment prédominant de l'éditeur de SF.


Pataphysique : tentative de réappropriation d'un bien mal acquis dérobé par un scientifique. Vient de l'expression : "Touche pas à ça, c'est pas ta physique !". Également, collège d'huluberlus ayant jadis pratiqué l'Expérience de Pensée à partir d'exemplaires du Bon Usage, du Gradus et du Larousse. Auraient été ingérables avec Wikipédia.


PDTSFF : ce dictionnaire, dit "Pan Dans Ta SF Française" (voir Acronyme, BOW, DSU, LVA, JAD,
  NSFW, FFK, NOE, NSO, OB, SDA, SOW, SW).


Pirate : steampunk borgne.


Point : manifestation égotique délocalisée  (voir aussi Chieuse)


Point Godwin : arme absolue. (Voir aussi Fora, Modérateur, Nazi, Troll)

Postmodernisme : préfuturisme insultant. (même en klingon)

Prix : prix. (voir aussi GPI, Razzie, Rosny)

Quantique : la musiques des sphères, (voir aussi théorie du Chaos, des Cordes, super Cordes etc) (voir aussi Sphère de Schwarzschild).

 


42 : réponse ultime
(oui même au déni de la SF, à la définition d'icelle ou de l'uchronie). Également : nombre d'or pour le géomètre klingon de base ou 21 +21+ 1 Leica   dès qu'on se rapproche du Fandom francophone et de Saint-Germain-des-Près.

Querelle  (des Anciens  et des Modernes) : tentatives de passer à celle des Modernes et des Post-modernes à l'étude.


Rempart : citadelle assiégée où s'est réfugié le plus important groupe d'auteurs de SF français encore en vie. (Ont parfois donné asile aux survivants de Limite)

Robocop : tout le monde sait que c'est une comédie !(sauf ceux qui ne parlent pas klingon)(voir aussi Starship Troopers)

Razzie : dépression saisonnière de l'amateur de SF.

 

Réalité : Quelle réalité, Papa ?


Sense Of Wonder : anglicisme désignant la bonne vieille logique féminine. Origine probable (?) "Wonder Woman sait faire preuve de bon sens, mais dès qu'elle égare un de ses bijoux elle se met à raisonner comme la première blonde vénusienne qui passe. Elle perd son Sense of Wonder." (voir aussi SOW)

Schyzophrène : amateur de SF. (voir aussi lecteur et espèce protégée)

Scifiste caviar : amateur de SF soviétique. (voir aussi scolopendre)

Scolopendre (vil ) : amateur de SF ET de foie gras. (voir aussi scifiste caviar)

Scifan : (voir aussi geek) tout ce qu'on sait c'est que ce n'est pas une fille.(sauf si on parle de fantastique, fantasy, de bit-litt ou de psychologie)

 

 

Sci Fi : bouses immondes sfistes selon les uns, 99 pour cent de la SF (voir aussi : FS), selon JAD.


Singularité : trous noirs online (voir aussi IA, Trous noirs, Vinge) au-delà de ce point, ce dictionnaire n'est plus valable...

Silramil : (voir épiphanie, bizounours) helléniste pervers ( et donc n'emploie pas le mot fora, même en klingon).

SF : sous-genre de la fantasy.

Soleil : antéchrist pour fan de bit-litt ou de BD.

SOW : pas par là. Ni par là. Et par là non plus. (voir aussi Sense Of Wonder)

Sphère de Schwarzschild : " Trou noir " en langage NOE et en klingon. (voir aussi cimetière de vaisseaux).


Stalagmythe : Mythe coffré par les Nazis.

 
Starship Troopers : tout le monde sait que c'est une comédie. (sauf ceux qui ne parlent pas klingon)(voir aussi Robocop)

Startruc : remplacez "truc" par l'anglicisme de votre choix, et vous obtiendrez à tous les coups un excellent concept audiovisuel populaire. Par contre, n'essayez pas ce procédé en littérature. ( voir aussi Le truc de truc)

Steampunk : no futur à vapeur. (voir aussi étiquette et genre)

Stoker (Bram) : synonyme : "alibi culturel du lecteur de Bit-litt" (mais il s'en sert rarement)

Style : personne ne sait ce que c'est mais tout le monde en parle. (voir aussi écrit)

Subjectivité : entache forcément la réflexion des autres (voir aussi objectivité).


Sybille : personnalité du Fandom (écrivainE -- argh -- et  nano-éditrice) atteinte d’une fluctuation de l’avatar et de propos à géométrie variable. Usage : « C’est moi, ou il a défendu la position exactement inverse, il y a 5 minutes ? Il tient des propos sybillins »).


"Ta gueule, Georges" : refrain fandomique difficile à exporter dans les contrées francophones outre-atlantiques. Cependant, personne parmi les non-francophones n'est encore allé porter plainte à la commission des armes non-conventionnelles.


Tentacules : icône incontournable du fantastique.

Théorie des cordes : BDSM pour physiciens (voir aussi quantique, théorie des supercordes)

Théorie des supercordes : BDSM pour physiciens fans des XMen (voir aussi quantique, théorie des cordes)

Tolkien : synonyme " alibi culturel du lecteur de fantasy " car tout le monde sait que Tolkien... non je déconne. Modèle ou antéchrist ? Ce qui est sûr c'est qu'il y a pas un mot de klingon dans Tolkien.

Tora : cri de guerre du scolopendre de base pré eighties (les autres brament en klingon, comme tout le monde) synonyme attesté (1979) " Sayonara connard ", autre synonyme attesté (2000) " Dans ta face, Ulrich ! " (Uniquement pour les Schyzophrènes amateurs de fantasy et de Gemmell)

Torse huilé : icône indétrônable de la fantasy.

Traducteur : Burn the witch !

Traduction : celle du collègue est bourrée de fautes, pleine de contresens et mal écrite. (voir aussi écrit et contresens)

Trekkies : SciFan canal historique, parle le Klingon.

Trekkers : SciFan canal habituel, parle le Klingon et fait des jeux de mots en Romulian.

Trekkelf : SciFan canal improbable, attend que Starfleet propose d'associer la Lorien à la Fédération

Trois lois de la robotique:  textes législatifs non promulgués faute de décret d'application. (Voir aussi Asimov)

Troll : synonyme de "tout le monde sauf moi". (voir aussi Antéchrist)

Trou noir: Terme de sens différent selon que l'on se trouve face à un livre de Hard Science ou à un roman de Michel Robert.

Vaisseau : traduction " patate de l'espace "  (voir "Spaceship") (voir aussi traducteur) AVC assuré chez le fan de Hard science, si la chose fait du bruit dans l'espace.

Ventes : (concerne seulement Antéchrist 1, 2 et 3) Mot grossier, ne le prononcer qu'avec dégoût. (voir aussi : à-valoir, client et chiffre d'affaire)

Ubik : les Evangiles, en mieux écrit. (voir aussi Dick)

 

Utopiales : pole migratoire fandomique dit "Winter is coming" ou tout le monde s'efforce ne pas mériter la comparaison avec un petit Lu.  (voir aussi -Iale, Imaginales, Utopiales, Uchroniales, Futuriales, MonGénéral -- Oups ! Ah ben non, pas celui-là)


Uchronie : et si ma tante en avait eu, on l'appellerait mon oncle. (en Klingon) (voir aussi Wagner, Lehmann)

Vinge (Vernon Franklin Delano) : synonyme "Alibi culturel des schyzophènes informaticiens". (voir aussi IA, Singularité)

Vogt (Ludwig Van Amadeus Alfred Elton) : auteur de SF de génie qui, bizarrement, jamais été revendiqué par Limite en tant qu'alibi culturel, pourtant seuls les membres du groupe Limite sont capables de lire Ténèbres sur Diamondia sans rire, ( Ce qui prouve bien que ce sont des mutants, en fait, ou des envahisseurs E.T.) (Sus, mes preux !)

Wagner (Roland C.) : (voir aussi Métaphysique et Lehmann) Auteur de SF rêvant d'envahir l'Algérie au lieu de la Pologne.

Wells (William Franck Herbert Georges) : synonyme " Alibi culturel du lecteur de Steampunk ".

Weber (Bernard) : antéchrist n°3,
(voir effet "BOW") (voir aussi Antéchrist, Barjavel, Bragelonne, Orbit).

Werber (David) : coquille.

Wintrebert ( Athéna, Erato, Aphrodite, Tanith, Joëlle) : auteur de SF femme donc chimérique créateur d'Olympiades truquées. Utilise des plumes d'Ange.(Voir aussi écriture, chieuse)


WOB : (corollaire de ) réaction allergique courante chez les tenants et / ou spoutniks des antéchrists 1, 2 et 3. (voir effet BOW).


X (accouchement sous) : pratique des auteurs de SF lorsqu'ils tentent de se blanchir.

Zanzibar : possibilité d'une île où l'humanité se marche sur les pieds. Son statut métaphysique n'est pas établi.

Zombie : (voir aussi Bizounours et Fandom,) lecteur de SF ayant tenté de lire l'intégrale de "L'Épée de vérité " en une nuit se retrouvant au petit déjeuner avec le lecteur de fantasy ayant tenté de lire l'intégrale de Dune en une nuit ainsi que le lecteur de fantastique ayant tenté de lire l'intégrale de "la Communauté du Sud" en une nuit : du coup, c'est le lecteur de bit-lit qui est au menu.


Zombizounours : bad boy du fandom.


Partager cet article

Repost 0