Parfum de gosses

Publié le par Jeanne-A Debats

On me dit que mes petites histoires de profs sont rigolotes. J'en ai compilé quelques-unes au fil des années. Je vous les livre ici, maintenant qu'il y a prescription et que les auteurs de ces mots sont désormais, je l'espère, d'heureux jeunes adultes lancés à fond dans la vie active et le remplissage de leur feuille d'impôts.

 

( Vous qui entrez ici, reprenez espoir.) (Mais pas trop quand même)

( Vous qui entrez ici, reprenez espoir.) (Mais pas trop quand même)

Lui, Duc de Montgallet-Daumesnil * :
-- Les quartiers, ça s'écrit pas avec un C madame, vous êtes sûre ?
Elle, Fleur des Fortifs **:
-- M'enfin, Duc, sers-toi de ta tête pour penser, Cartier c'est du parfum de luxe ! Ça fait luxe, un parfum nommé "Banlieue" ?

 

 

* Que nous appellerons ainsi pour préserver son anonymat.

** Que nous appellerons ainsi pour préserver son anonymat.

Commenter cet article