Fulminante colère

Publié le par Jeanne-A Debats

Messieurs les 343*,


vous n’êtes pas des salauds, vous êtes des merdeux immatures et je vous méprise. Que vous osiez vous draper dans le manifeste des 343 salopes qui se battaient pour leur vie me donne envie de vomir.


C’est con, parce que voyez-vous la pénalisation du client, j’étais pas pour.


Mais pas pour sauver vos queues minables, hein ?


Pour les filles, pour les mecs, qui se vendent. Que cette loi selon moi (et pas mal d’autres) va pousser à plus de clandestinité encore, à plus d’insécurité encore.


J’étais pas pour (et je ne le suis toujours pas, mais ça exige de moi un véritable effort pour ne pas virer à 180°-- à cause de vous.) parce que je sais tout ce que donnera cette loi : enfoncer les put(e)s  encore plus près de la mort, des ordures qui veulent baiser sans préservatifs, des proxos qui forcent aux pratiques douloureuses, de la came pour les supporter.

Lorsqu’il y aura des mort(e)s abandonné(e)s dans les ruelles, les inquisiteurs abolitionnistes seront convaincus d’avoir fait au mieux. Mais eux (elles) sont des puritains qui s’ignorent, ce qu’ils ne verront pas (les filles et les mecs en bas résilles) n’existe pas.

Vous, vous le verrez et en profiterez, comme les salauds malsains que vous venez de proclamer être à la face de la nation.

 

Messieurs les 343,

vous n’avez pas droit à vos putes, vous n’avez moralement pas droit à acheter des gens pour vous sucer. Les femmes aussi ont des besoins, c’est rare qu’elles lèvent un giton dans la rue (ok, ça arrive) mais en général elles composent avec leur sexualité non épanouie (sans doute parce qu’elles partagent vos vies, les malheureuses).

Il n’existe pas un droit absolu des mecs à la baise pour raison de nature ou d’essence. Il faudrait que ça rentre dans vos crânes étroits pour cause de cerveau reptilien hypertrophié. Ce n’est pas votre liberté que vous défendez, vous ne vous battez pas contre l’ordre moral, vous vous battez pour votre non droit à avoir des esclaves.


 Et savez-vous ce qu’elle va donner votre pathétique provocation ?

Les féministes qui se tâtaient encore vont se braquer dans l'AUTRE SENS, ulcérées à juste titre, et si cette loi passe, vous aurez tous les mort (e)s qu’elle provoquera sur la conscience. Je vous le dis.

 

Que vous soyez des clients, je n’en doute pas. Des petits provocateurs à la noix, ça oui sûrement aussi.

(Nicolas Bedos, pour être plus grand que papa tu as encore du chemin devant toi)

Et non, Monsieur Lui, je n’achèterai pas ton torchon sexiste (ni aucun de tes romans) pour connaître les noms des 343 pithécantropes abrutis à qui je ne filerai plus un rond même s’ils m’ont fait rire jadis. Je ne ris plus.

De toute façon, cette liste, elle va courir tout internet sous 24H.


 

Être un vrai mec, ça n’est pas assouvir TOUS ses besoins, non, ça, c’est être un petit garçon qui ne sait pas se dire non.

Un petit con.

343 petits cons.

En fait voilà, vous n’êtes pas de grands salauds, vous êtes des petits cons, vos parents devraient vous coller une claque et vous envoyer vous coucher sans dessert après vous avoir lavé la bouche au savon noir.

 

 

 

* Quant à toi Elisabeth Levy, outre que je t'accorde le prix "Putridesse Ultime de l'année 2013" battant d'une courte tête la Boutin qui conservait pourtant toutes ses chances, je suggère que tu satisfasse illico et en bande "les besoins" de tous ces mômes dont tu défends le droit à opprimer les copines.

(Et accessoirement je te crache à la gueule)

(Désolée, je ne fais pas ça d'habitude, mais tu m'as énervée).


Publié dans Genre Idéal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article