Anne Sinclair

Publié le par Jeanne-A Debats

Ok.

Je viens d’entendre ça.

Et je suis allée vomir.

C’est la première fois que ce monsieur me déçoit mais il le fait avec style, dans les grandes largeurs, et en passant le mur de la lumière avec 213 secondes d’avance sur les flashes qui crépitent alentour.


Dans quel univers soi-disant féministe prétend-on forcer une femme à abandonner son conjoint dans la merde ?


Dans quel univers se permet-on de lui balancer à la gueule les infidélités du dit conjoint pour la faire renoncer à ce soutien qui est la base du couple ?


Dans quel univers fait-on de ce soutien de base un coup terrible porté au féminisme, à la dignité des femmes violées et à l’égalité de tous devant la loi ?


Dans l’univers où la présomption d’innocence est piétinée tous les jours ? Celui où le tribunal populaire remplace le tribunal public ?


Je ne sais pas si DSK est coupable, j’ai un doute raisonnable, je ne sais pas si ce même doute raisonnable aurait fait libérer un pauvre, je sais seulement que cette libération est légale et qu’un tribunal public en a jugé.


Et en tout état de cause, cet homme fut-il coupable, nul n’a le droit de condamner sa compagne pour ses crimes, nul n’a le droit d’exiger d’elle qu’elle l’abandonne, nul n'a le droit de décider pour elle, ni d'instrumentaliser son intimité en vue d'une lutte quelconque.


 


 

Moi, je sais pourquoi vous souriez, Anne Sinclair.

Vous souriez  parce que l’intégrité et la dignité, c’est ça.*

 

 

 

 

 

 

* Et qu'il soit bien clair que l'autre décision eut été également aussi respectable qu'indiscutable.

Commenter cet article

troll de la forêt de Pied-Ferme 04/10/2011 09:54



l'intégrité et la dignité ne seraient rien sans un bon lifting...



Jeanne-A Debats 04/10/2011 11:30



ça le sourire lifté, c'est presque mieux que le sourire à trois bandes